Questions fréquentes

Qui êtes-vous?

Nous sommes tou(te)s des Infirmiers d'horizon divers : MRS, Hôpitaux, Soins à domicile... Qui mieux que des Infirmiers et Aides-Soignants pour défendre nos propres intérêts. Notre équipe fondatrice est aussi composée d'un juriste qui nous accompagne et nous aide pour toutes les questions d'ordre juridique et social.

Êtes-vous payés?

Nous ne sommes pas payés pour le moment. Plus tard, nous réévaluerons la situation.

Comment Union4U est-il né?

Par la volonté de ce groupe d’infirmiers que nous sommes, désireux de bousculer les limites établies et ayant la volonté de se regrouper depuis quelques années. Ce besoin a été fortement démontré par la crise sanitaire Covid 19 et c’est devenu aujourd’hui une nécessité.

Comment comptez-vous arriver à avoir une place autour de la table? Comment comptez-vous nous défendre ?

Il est essentiel d’avoir une place dans toutes les instances de décision. Pour ce faire, il est essentiel que nous soyons très nombreux à être membres d’Union4U. Nous sommes 300.000 Infirmiers et Aides-soignants à travers toute la Belgique. Pour être entendus et concertés il faut que tous ensemble nous nous unissions. Nous nous baserons également sur des faits avérés et non pas sur des dogmes quelconques ; c’est pourquoi il nous a paru essentiel de mettre en place un centre de recherche qui pourra nous fournir des chiffres et des indicateurs fiables.

Pourquoi Union4U plutôt que les autres syndicats?

Nous sommes complémentaires et spécifiques. Notre objectif premier est de défendre les Infirmiers et les Aides-soignants. Notre profession a des particularités et spécificités qui demandent une prise en charge adéquate. Nous avons des responsabilités importantes et une grande expertise qui sont sous- évaluées. Comme pour la police, nous pensons qu’un syndicat alternatif est nécessaire afin de répondre à tous ces besoins spécifiques.

Y a-t-il une défense juridique prévue?

Oui mais il faut être en ordre de cotisation durant 6 mois.

Y aura-t-il des permanents dans les hôpitaux? Union4U sera- t- il présent dans les CE et CPPT?

Notre objectif prioritaire est de représenter notre profession à tous les niveaux de pouvoir et de décision et donc également dans les hôpitaux en CE et en CPPT. Cela demandera du temps et surtout un nombre important d'affiliés.
Il est important de se rendre compte que nous sommes une majorité inévitable du personnel du secteur non-marchand, il sera donc impossible que nous ne soyons plus consultés si notre syndicat compte un nombre conséquent de membres. C’est cela notre force !

Comment pourrons nous contacter quelqu’un d’Union4u?

Heureusement, nous avons pu compter sur l’aide de la FNIB. Sans eux nous n’aurions pu lancer la création d’Union4U. Afin de respecter notre autonomie, nous assurons évidement que tout argent reçu de leur part leur sera intégralement reversé dès le lancement du syndicat c’est-à-dire à la fin du crowdfunding.
Nous vous assurons une transparence totale, toute personne qui le souhaite pourra consulter les comptes via notre site.

N’est-ce pas trop corporatiste ?

Nous pouvons dire en effet que notre syndicat 'Union4U' est corporatiste. Notre syndicat autonome, pluraliste et apolitique a pour but de défendre les praticiens de l'Art infirmier de Belgique (infirmiers et aides-soignants). Union4U est géré par des praticiens de l'art infirmier pour les praticiens de l'art infirmier. Finalement, qui mieux que nous est à même de défendre notre profession...

Vous comptez donc négliger les autres professions du secteur non- marchand ?

Les syndicats traditionnels sectoriels sont essentiellement efficaces en ce qui concerne la défense du Non Marchand, tous secteurs confondus. Ils nous négligent souvent, par abstention, car ils nous intègrent dans un secteur très large privilégient la même défense pour tous les professionnels des secteurs concernés dans leur globalité, sans tenir compte de notre spécificité.

Une des raisons souvent invoquée est qu'il est plus aisé de soutenir une profession de santé dont les revendications pour un nombre limité de prestataires engendrent un impact moindre pour le financement et les coûts de santé; les praticiens de l'art infirmier représentent de loin la catégorie professionnelle de santé la plus importante (plus de 210.000 infirmiers et 120.000 aides-soignants recensés dont près de 70% travaillent dans les secteurs de soins - tiré du SPF Santé publique - Commission de planification offre médicale - secteur infirmiers 2017 et 2018).

Vous ne pourrez pas aller à la grève alors comment combattre ?

Il y a pour nous bien d’autres armes pour pouvoir être entendus. Il y a eu tant et tant de grèves qui n’ont abouti à rien! Est-ce encore aujourd’hui le bon moyen pour se faire entendre ? Nous ne le pensons pas ! L’union fait la force et c’est sur cette base que nous espérons pouvoir obtenir enfin ce que nous demandons depuis longtemps. Nous ne pourrons plus être mis sur le côté si toutes les infirmières et toutes les aides-soignantes se rassemblent. Le nombre fera la différence.

Maintenant, si nous devons sévir cela pourrait prendre la forme de manifestations, voire de démissions collectives comme en Finlande. Toutes ces décisions seront prises en concertation avec nos membres.

Vous vous dites autonomes ? mais qui a financé votre projet?

Heureusement, nous avons pu compter sur l’aide de la FNIB. Sans eux nous n’aurions pu lancer la création d’Union4U. Afin de respecter notre autonomie, nous assurons évidement que tout argent reçu de leur part leur soit intégralement reversé dès le lancement du syndicat c’est-à-dire à la fin du crowdfunding.

Nous vous assurons une transparence totale, toute personne qui le souhaite pourra consulter les comptes via notre site.

En quoi êtes-vous différents des autres syndicats?

Nous sommes complémentaires. Mais nous défendons le personnel soignant pour le personnel soignant. Notre métier a des particularités et des spécificités qui ne sont malheureusement pas prises en compte actuellement. Il faut que cela change. La police à fait ce choix-là également.

Vous ne pourrez pas offrir le droit de grève à vos affiliés, comment comptez-vous faire ?

C’est sur la carte du nombre d’affiliés que nous comptons être forts. Il ne faut pas oublier que nous sommes le métier le plus représenté dans le secteur non-marchand.
Il y a bien d’autres outils à utiliser pour se faire entendre.

Quelle différence y a t il entre un Syndicat et une association professionnelle?

Rôle d’une Association professionnelle

Une fédération professionnelle est un regroupement de membres d’une même profession ayant une cause commune ou agissant dans le même sens pour la promotion de leur discipline. Les fédérations réalisent des groupes de travail, donnent diverses formations, créent des mémorandums et, pour certaines, ont un siège à la commission de convention de l’INAMI.

Rôle du syndicat :

Assurer la défense des intérêts individuels et collectifs des travailleurs dans l’entreprise comme au niveau national. Le syndicat garantit les droits des travailleurs, exprime les revendications et protestations, mais doit également permettre le dialogue social entre l’État, le patronat et les travailleurs. Une organisation syndicale veille également au respect du code de travail, des différents accords et conventions, assure une défense juridique, etc.

Les deux types d’organisations sont complémentaires pour la défense de notre profession.